Vidéo Appart Dubai
   
  Exposition à la Galerie Hagalleria
   
  Vernissage à la Péniche Cinéma

 

Yun Aiyoung

Courtesy the artist represented by Maria Breteshé

L'objet manufacturé, dessiné à la fois pour glisser dans l'air et protéger d'un éventuel choc, emprisonne le corps d'un individu dont le seul mouvement consiste à flotter dans un espace que l'on imagine infini. L'homme se tient immobile dans une position quasi-fœtale, il apparaît aussi vite qu'il disparaît, dans sa bulle. Le rythme de la respiration se fait plus lent comme pour entrer en hibernation.
Paysage du futur réalisé à partir d'objets du quotidien, dont le titre mystérieux ressemble à un nom de code ou un mot de passe à déchiffrer. Tout ceci nous entraîne imperceptiblement vers la science-fiction. Des surfaces lisses aux revêtements parfaitement usinés, la vitesse, le confort, et beaucoup de poésie.

Yun Aiyoung, CM430, 2008, installation vidéo, couleur, sonore (vidéo en boucle)

Le premier enfant court/marche inlassablement. Il ne semble pas savoir où il se rend malgré toute son énergie fébrile. Et nous entraîne dans sa danse pleine de vitalité, éternelle et joyeuse.
Le second enfant, apparemment plus âgé, semble observer la scène. À moins qu'il ne nous regarde nous, spectateurs, depuis un endroit secret, un univers parallèle.

Variation sur le temps présent, rendu visible par cet objet-écran fragile mais élastique, dont la couleur et la luminosité frappent l’œil, et d’une certaine manière le rassurent aussi.

Une branche artificielle, ornée de fleurs de tissu, fait office de socle, et maintient le ballon, le retient, lui donne un ancrage sur le sol bien réel de l’espace d’exposition. Pourtant Yun prouve une fois de plus son attachement à l’aspect onirique des choses.

Ballon, 2008, installation vidéo, couleur, sonore (vidéo en boucle)