Vidéo Appart Dubai
   
  Exposition à la Galerie Hagalleria
   
  Vernissage à la Péniche Cinéma

 

Mioko Caubet

 

“Maman” est une lettre audiovisuelle qu’une jeune fille adresse à sa mère dans une tentative de se libérer de leur relation fusionnelle et oppressante.
Tout se déroule dans l’espace intime de la jeune fille, c’est-à-dire son lieu de vie d’une part et son espace mental d’autre part. Elle se réveille recroquevillée sur elle-même, puis se douche et se prépare pour démarrer sa journée.

Lieu de vie, quotidien, réalité se confondent avec images symboliques par le biais de l’espace mental du personnage.
La technique de la vidéo, l’utilisation de l’écriture sur l’image, les objets ou actes symboliques expriment l’espace mental de la jeune fille:  ses sentiments, son imaginaire, son vécu subjectif. 

Ces différentes formes de langage lui permettent de mieux communiquer ce qu’elle ressent à sa mère – le pourquoi et le comment de ses frustrations, sa colère et ses angoisses.  Elles permettent aussi de montrer la transformation qui s’opère en  elle à mesure qu’elle se libère des chaînes de sa relation avec elle.

Miyoco Caubet, Catharsis I: Maman 7’10” ,2004

 

Le thème de « 33 ans » est de montrer quelqu’un dans l’intimité de son appartement et de ses pensées puisque c’est le moment où aucun regard extérieur, aucune prise de recul sur nous-même ne vient interférer dans notre liberté de pensée et de mouvement.
Une femme est donc seule chez elle, dans une série de situations quotidiennes, intimes ou pas.

Toutes les possibilités du langage vidéo sont mises en œuvre pour rendre accessible le point de vue subjectif du personnage, ce que son corps ressent, ce que son esprit se raconte :  images abstraites, voix intérieure du personnage en off, ambiances sonores en rapport avec les pensées du personnage, etc.
D’autres médiums, tels que l’image photo et l’écriture, apportent une dimension temporelle ou abstraite supplémentaire et permettent comme l’utilisation du langage audiovisuel d’accéder à la pensée subjective du personnage.

 

Miocot Caubet, 33ans, Paris, 5', 2010